Le bouton « Ne pas suivre » disparaît sur Safari

par Super User

bouton ne plus suivre safari

Apple a annoncé la suppression de la fonctionnalité « Ne pas suivre » sur son navigateur Safari. Celle-ci serait en fait complètement inefficace, voire dans certains cas, contre-productive.Safari a peut-être été l'un des premiers navigateurs à ajouter un bouton « Demander aux sites Web de ne pas me suivre » à ses paramètres de confidentialité, et il va être l'un des premiers à le supprimer. Selon les notes de version pour Safari 12.1 – qui fait partie des mises à jour iOS 12.2 et macOS 10.1.4 à venir – Apple supprime la fonctionnalité afin de garder les données de l’utilisateur en sécurité à la source.

Comme l'explique le moteur de recherche DuckDuckGo dans un post de blog, la norme « ne pas suivre », qui a été adoptée par tous les principaux navigateurs, ne change en fait pas grand chose. Vous demandez essentiellement aux sites Web de vous laisser tranquille, mais cela ne signifie pas nécessairement qu'ils le feront, et la plupart ne le font pas. Il est si inopérant qu'Apple le supprime pour « empêcher son utilisation potentielle en tant que variable d'empreinte digitale ». En clair, la fonctionnalité « ne pas suivre » pourrait en fait vous rendre plus facile à suivre.

Un système de tracking intelligent

A la place, Apple a opté pour un système de suivi intelligent qui « réduit le tracking intersites en limitant davantage les cookies et les autres données du site Web ». Cela signifie que « les utilisateurs n'ont que des cookies persistants à long terme et que les données provenant des sites avec lesquels ils interagissent réellement sont supprimées de manière proactive lorsqu'ils naviguent sur le Web. ». Ainsi, en partitionnant et en supprimant les cookies après avoir visité un site, Apple limitera l'accès des trackers à ces cookies.

Le système de suivi intelligent est actuellement activé par défaut et fonctionne silencieusement en arrière-plan sans que l'utilisateur n'en soit conscient. Il n'est pas certain qu'Apple y ajoutera des options au fur et à mesure que ce dispositif gagnera en fonctionnalités mais pour l'instant, c’est une solution qui semble plus sûre que le bouton « ne pas suivre ».

Le tracking est souvent perçu comme une plaie du web moderne, et la question du contrôle des données de navigation face aux annonceurs est de plus en plus au cœur des débats. La norme « ne pas suivre » a été un effort admirable, mais en l'absence d'une forte réglementation, elle est fondamentalement sans valeur. La méthode de suivi intelligent de Safari est un bon début, reste à voir si Google marchera dans les mêmes traces avec Chrome.